Mot du cordinateur

Dr KROA Ehoulé, Directeur Coordonnateur du PNPMT

La Côte d’Ivoire a adhéré à la stratégie de l’OMS visant à faciliter l’accès des populations aux soins en tirant le meilleur de leurs ressources locales. La politique sanitaire nationale a par conséquent, fait de la médecine traditionnelle une priorité. Ce qui a favorisé la création par arrêté ministériel n°409 du 28 décembre 2001, du Programme National de Promotion de la Médecine Traditionnelle (PNPMT). Le PNPMT a pour missions d’organiser, de réglementer, de valoriser et de réhabiliter le secteur de la médecine et de la pharmacopée traditionnelles.

Dans le souci de mieux organiser le secteur de la médecine traditionnelle, La Côte d’Ivoire s’est dotée de la loi n°536-2015 du 20 juillet 2015, portant exercice et organisation de la médecine et de la pharmacopée traditionnelles.

Les textes de loi précisent entre autre que : i) les praticiens de médecine traditionnelle doivent disposer d’une autorisation d’exercice de la médecine traditionnelle délivrée par le Ministre en charge de la santé ;  ii) les consultations, les soins et les ventes de médicaments traditionnels se font uniquement dans les centres de médecine traditionnelle; iii) la fabrication des médicaments traditionnels est réalisée uniquement dans les unités de production agréées, et l’étiquetage des médicaments traditionnels est obligatoire; iv) le principe de collaboration entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne est admis; v) Des sanctions pénales et administratives sont prévues en cas de non respect de la réglementation en vigueur.

Toujours au titre de l’année 2015, deux (2) compléments alimentaires ont obtenus l’Autorisation de Mise sur le Marché (Nutrasucre et Nutrasel). Une Unité artisanale de fabrication de compléments alimentaires a obtenu son attestation, portant à deux (2) le nombre d’industries locales de fabrication de médicaments traditionnels (GALEFONY et DJEKA PHARMACO SARL).

Les acquis sont certes importants, mais de nombreux défis restent à relever, notamment : la construction de l’Institut de médecine traditionnelle, l’élaboration de la pharmacopée ivoirienne, l’homologation des médicaments traditionnels couramment utilisés et la création de jardins botaniques de plantes médicinales en voie de disparition.

Je tiens à exprimer ma reconnaissance à tous nos partenaires pour les progrès réalisés et les sollicite à soutenir nos efforts pour le développement de la médecine traditionnelle.

Excellente année 2016

Copyrights © 2015 PNPMT-CI.ORG | Tous droits réservésGLOBAL TECHNOLOGIE